Après avoir passé les différentes étapes en amont au processus de recrutement pour un poste, le candidat doit se soumettre à un entretien d’embauche. Passage obligé en vue d’une prise de poste, l’entretien d’embauche est avant tout une occasion pour le candidat à l’emploi de découvrir l’entreprise et sa culture. C’est aussi pour l’opportunité de mettre en avant ses compétences et sa personnalité en sortant du cadre restreint du curriculum vitae.

La première rencontre avec un employeur est décisive. Elle représente en effet la dernière étape de votre recrutement. Pour l’employeur, ce sera l’occasion de mesurer vos connaissances professionnelles, valider vos compétences techniques et évaluer vos qualités personnelles et vos motivations. Voici 10 actions pour réussir votre entretien d’embauche.

La préparation de votre entretien d’embauche, une étape indispensable

De jour en jour, les entreprises ont besoin de collaborateurs disposant des qualités requises pour apporter une plus-value. Pour cela, les recruteurs sont de plus en plus exigeants. En effet, un entretien d’embauche est l’une des étapes les plus importantes et difficiles pour décrocher un emploi. Cependant, vous vous devez de vous préparer pour ne pas faire piètre figure devant les recruteurs.

Pour bien préparer votre entretien d’embauche, vous devez vous renseigner sur l’entreprise qui vous accueille. Il est important de connaitre ses activités, ses valeurs et son actualité. Ces informations que vous avez à votre disposition pourront être distillées tout au long de l’entretien pour témoigner de l’intérêt que vous portez à la société. Pour le recruteur, cela témoigne du sérieux avec lequel vous avez abordé votre entretien. De même, une recherche sur internet peut vous aider à connaitre sa situation économique, ses concurrents, ses clients, ses besoins en recrutement, etc. Toutes ces informations vous permettront d’avoir une vue globale de l’entreprise et son environnement. Par ailleurs, se renseigner sur le mode de gestion peut vous permettre de repérer la fonction de votre interlocuteur et de cette façon vous comprendrez mieux ses attentes vis-à-vis de vous et du poste en question.

Envisagez l’éventualité d’une mise en situation pratique pour mieux vous y préparer. Il est possible que vous passiez un test ou une épreuve ou répondre à un questionnaire. Le recruteur dispose de tous les moyens pour obtenir ce qu’il veut. Pour cela, il vous faut une formation au préalable par des professionnels auquel cas, vous risquez de passer à côté de votre chance, de perdre du temps et de perdre en plus de la confiance en vous. Il existe des professionnels dont la mission est de vous former à bien préparer votre entretien d’embauche.

Prenez le temps d’analyser votre CV et trouvez vos atouts pour le poste

Une fois que vous vous êtes suffisamment préparé pour l’entretien d’embauche, il est important de prendre le temps pour revenir à votre modèle de CV pour l’analyser. Cette analyse vous permet de pointer tous vos points forts et tous vos points faibles pour ce poste en étant très objectif. Concentrez-vous sur cette tâche afin de ne rien laisser de côté. Pour réussir cette analyse, voici quelques conseils :

  • Mettez-vous à la place de votre interlocuteur : dans cette posture, demandez-vous ce qui peut l’intéresser chez vous. Avez-vous la formation demandée, oui ou non ? Si oui, cela constitue un atout pour vous. Toutefois, cela n’est pas généralement suffisant pour vous faire embaucher, car il y a de très nombreux candidats qui ont eux aussi faire la même formation que vous ;
  • Analyser les expériences mentionnées sur votre CV : toutes vos expériences n’ont pas forcément un lien avec le poste en question. Réfléchissez donc à ce qu’il faudra mettre en valeur face à votre interlocuteur. Mettez l’accent sur ce que ces différentes expériences vous ont apporté qui pourraient intéresser le recruteur. Il doit avoir une progression logique qui vous amène à postuler pour le poste en question ;
  • Venez-en à votre personnalité : il faut faire le point de vos activités extra-professionnelles. Elles doivent démontrer que vous avez des qualités requises pour ce poste. S’il y a d’autres éléments de votre parcours qui témoigne mieux de ces qualités, c’est le moment de les faire valoir ;
  • Vos faiblesses : pour ce qui est de vos faiblesses, ne vous voilez pas la face. Le recruteur les aurait vues. Il vous revient d’accepter vos faiblesses et trouver les bons arguments pour montrer que vous travaillez à les parfaire.

Faites tout pour être ponctuel à votre entretien d’embauche

Il est évident que vous avez pris connaissance de la date et de l’heure de votre entretien d’embauche. Mieux, vous connaissez la situation géographique de l’entreprise. Cependant, il faudra prévoir un temps de transport assez large pour être certain d’être sur les lieux à temps. Être à l’heure à un rendez-vous, cela paraît essentiel. Et pour un entretien d’embauche, vous devez faire bonne impression auprès de votre potentiel employeur.

Parfois, de nombreux candidats par manque d’organisation, de rigueur, se présentent en retard à leur entretien d’embauche. Il peut arriver que certains employeurs ou acteurs des ressources humaines montrent une certaine forme de tolérance lorsque le candidat anticipe et avertit de son retard. Toutefois, celui-ci reste très souvent mal perçu dans le recrutement. Dans bien de cas, un candidat qui n’arrive pas à être à l’heure pour un entretien d’embauche dont le rendez-vous est fixé à l’avance, aura du mal à être à l’heure sur son lieu de travail tous les matins. Cela amène l’employeur à se poser des tas de questions sur votre profil et vos réelles motivations.

Soignez votre apparence pour faire bonne impression

Dans la conscience populaire, on dit souvent que : « L’habit ne fait pas le moine ». Pour autant, il permet de reconnaitre le moine. Les normes et les usages ont la vie dure et les dress codes continuent de jouer de toutes leurs influences. Pour cela, il est donc recommandé d’adapter sa tenue vestimentaire au poste convoité, selon le secteur et l’entreprise.

Par ailleurs, votre présentation reste un gage de respect vis-à-vis de l’interlocuteur que vous avez en face. Il est tout à fait important d’y apporter un certain soin et de préférer la sobriété à l’extravagance. Pour votre habillement, soyez attentif aux détails. Par exemple, vous devez absolument éviter les parfums de fortes odeurs, les objets et les accessoires de modes trop atypiques ou les coiffures négligées.

Restez le plus longtemps naturel et ne vous forcez pas à sourire. Néanmoins, vous devez essayer de vous détendre pour ne pas afficher une expression fermée.

Vous devez vous montrer direct, spontané et dynamique

Il est vrai que vous êtes à la recherche d’emploi, mais cela ne vous dispense pas d’une spontanéité dans vos actions. Dès le premier contact avec vos interlocuteurs, prenez l’initiative d’une poignée de main franche et énergique, sans être écrasante.

N’attendez pas que vos interlocuteurs vous assaillent de certaines questions qui pourraient vous déstabiliser. Prenez la main en devançant les questions les plus classiques. À travers votre prise de parole, expliquez par exemple les raisons de votre départ si vous venez de quitter un autre poste ; évoquez votre parcours et les raisons qui vous ont conduit à proposer votre candidature pour ce nouvel emploi.

Soyez maître de vos émotions

Tout au long de l’entretien d’embauche, vous devez vous montrer enthousiaste, mais sans débordements. Si vous restez silencieux, cela ne doit pas être inexpressif. Gardez un regard franc et concentré et montrez que vous savez apprécier ce qu’on vous dit en prenant, au besoin un air interrogatif ou admiratif.

En cas de stress, vous pouvez prendre des notes afin de vous concentrer et masquer ainsi votre nervosité. Assurez-vous cependant que cela n’indispose pas l’interlocuteur. Même en prenant des notes, jetez par moment des regards directs.

Posez des questions à votre interlocuteur

Au cours de l’entretien, vous devez poser des questions au recruteur. Cela prouve au recruteur que vous avez effectivement un intérêt ou une motivation pour ce poste. Que ce soit au cours de l’entretien ou à la fin, vos questions doivent vous aider à avoir plus d’informations sur les principaux aspects du poste, le fonctionnement de l’entreprise, les options de formations, etc.

Soyez modeste 

Cela ne sert à rien de prétendre être le meilleur et le clamer à tout vent. Faites attention à l’excès de confiance. Cela peut faire croire à l’interlocuteur que vous êtes prétentieux et manquez de modestie.

Profitez pour mettre en avant vos réalisations concrètes et vos qualités afin de donner envie à l’employeur de vous avoir dans son équipe.

Mettez en valeur votre réseau professionnel et vos anciens managers

Dans la phase de recrutement pour un nouveau poste, certains candidats n’hésitent pas à dénigrer leurs anciens employeurs. En dénigrant vos anciens employeurs, vous vous exposez à certains risques : le recruteur connait peut-être votre ancien employeur, auquel cas vous perdez le poste. L’autre risque est que le recruteur voit en vous un collaborateur négatif, n’hésitant pas à critiquer ses collaborateurs à l’extérieur.

Négociez bien la fin de l’entretien

Certes la fin de l’entretien d’embauche est le moment pour une baisse de pression, mais vous devez conserver une attitude appropriée. Prenez le temps de faire un résumé des points clés abordés lors de l’entretien. Vous pouvez demander à quel niveau se situe votre profil à ce stade de la sélection. Cela vous aidera à avoir des indications sur les chances réelles de votre candidature. C’est aussi un moyen pour prouver à l’interlocuteur votre motivation.

En somme, sachez qu’un entretien d’embauche doit se préparer. C’est l’ultime étape qui confirme à l’employeur que vous méritez sa confiance pour faire partir de son équipe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici