Selon une étude récente sur les pratiques des demandeurs d’emploi, la sollicitation du réseau relationnel demeure le moyen de recherche d’emploi le plus répandu (77%), devant les offres d’emploi sur Internet et le recours à un conseiller d’orientation. Environ 75% des embauches de cadres confirmés sont réalisées grâce au réseau. Il va s’en dire que l’influence d’un tel réseau dans le développement personnel est non négligeable. Faire appel à votre réseau personnel permet non seulement d’accéder à des opportunités professionnelles, mais également de se structurer socialement. L’enjeu n’est pas des moindres, car de la bonne utilisation de ces contacts personnels pourrait dépendre certains de vos succès les plus inattendus.

À quoi renvoie le réseau relationnel ?

Un réseau relationnel constitue l’ensemble des liens mutuellement bénéfiques que vous entretenez et mobilisez quand les différents besoins se font sentir. C’est un ensemble de relations qui lie des personnes partageant un objectif commun et un dénominateur commun fort: un système de valeurs, des intérêts, des goûts, un passé, des «qualités» ou un projet commun. Le réseau relationnel  couvre donc l’ensemble des personnes que vous connaissez personnellement et pensez pouvoir contacter par quelque moyen que ce soit. Il peut s’agir de membres de votre famille, d’amis et de relations d’associations ou de clubs, voisins, parents, parents d’élèves, anciens employeurs, collègues ou collaborateurs, camarades d’école, d’université, professeurs,  de jeunes comme vous rencontrez au village de l’emploi

À travers le langage courant, la notion de « réseau relationnel » est relativement claire.  Elle renvoie à des expressions plus ou moins répandues telles que « faire jouer ses relations », « obtenir une intervention » ou « avoir les bras longs ». Quelles que soient les connotations (positives ou négatives) que peuvent avoir ces expressions, on est forcé de reconnaître l’influence prépondérante que détiennent les réseaux relationnels dans la société contemporaine.

À quoi sert le réseau relationnel ?

Le fait d’avoir un réseau autour de soi procure un sentiment de sécurité, nous détache aussi de la solitude. Il nous donne une sensation d’exister, d’appartenir au monde qui bouge, qui respire, qui décide et surtout qui vous ressemble. En effet, se faire de nouvelles amitiés doit largement s’inspirer sur un sentiment d’appartenance afin de construire un réseau stable et accéder à ce que le jargon désigne comme « le marché du travail caché ».

Ainsi, l’exploitation d’un réseau n’est pas une pratique exclusivement dédiée aux dirigeants d’entreprises ou aux capitaines d’industrie. Un réseau permet de s’entourer d’alliés avec qui partager son vécu, en occurrence des connaissances, des expériences et même des préoccupations, des situations difficiles. Il permet d’aller plus vite. Résauter, c’est établir des liens, de façon intentionnelle et stratégique, qui nous permettront d’ouvrir de nouvelles avenues. Votre réseau sera constitué de gens aptes à vous aider, vous accorder du temps, vous offrir leur collaboration.

Les personnes rencontrées dans le cadre de vos démarches réseau vont, grâce à leurs avis et leurs conseils de professionnels, vous permettre d’être mieux informé sur ce qui se passe dans les entreprises, leurs métiers et leurs missions respectives. Le réseau nous apporte aussi l’opportunité de communiquer sur notre projet professionnel, sur nos compétences ainsi que sur nos idées et d’en valider tous les aspects pour être sûr d’avoir un discours et un argumentaire convaincants face à un recruteur. Il permet également de comprendre que le fait d’avoir une stratégie réseau nous est essentiel. Par exemple, le réseau relationnel peut nous permettre :

  • D’acquérir de nouvelles connaissances sur notre secteur d’activité et les métiers qui le composent ;
  • De mieux nous faire connaître dans notre domaine ;
  • De récolter des avis pertinents pour notre projet d’évolution ou de reconversion.

Un autre exemple : si on est en recherche active, le réseau relationnel peut nous apporter :

  • Plus d’informations, d’orientation et de conseils pratiques pour affiner notre projet ;
  • La possibilité de communiquer sur notre projet et de se renseigner sur le bien-fondé de notre démarche aussi ;
  • La chance d’être identifié et/ou de rencontrer un recruteur intéressé par notre profil ;
  • La chance de dénicher une opportunité d’embauche préalablement à l’expression du besoin par l’entreprise.

Nous avons tous un réseau, et celui-ci pourrait s’avérer plus riche qu’on ne pense. L’essentiel est de savoir comment s’y prendre pour l’activer, surtout comment l’entretenir.

Comment créer son réseau professionnel ?

Il existe de nombreux moyens de créer un réseau professionnel stable.

  • Interagir régulièrement avec ses collègues (si vous êtes un professionnel) : c’est la meilleure solution et la plus évidente pour vous rendre familier auprès d’eux. En vous connectant avec eux, vous pouvez trouver des informations bénéfiques à vous et d’autres collègues. Cela ouvre également la porte à une recommandation le moment venu.
  • Utiliser les réseaux sociaux : les jeunes, en particulier, dépendent encore trop des curriculum vitae et des titres pour présenter qui ils sont et ce qu’ils font. Au lieu de cela, commencez à renforcer votre présence à la fois en ligne et dans votre communauté immédiate. Twitter, par exemple, est un moyen incroyable de tendre la main et de se connecter avec des gens que vous n’auriez jamais pu rencontrer autrement. LinkedIn vous fournit par exemple les personnes qui ont consulté votre profil. Connectez-vous avec elles.
  • Se positionner comme un leader d’opinion : le moyen le plus rapide de montrer votre valeur en tant que jeune professionnel est de trouver votre créneau et d’affirmer votre leadership où que vous soyez.
  • Rejoindre les groupes de jeunes professionnels : de nombreux groupes servent de cercle de réflexion et d’éclosion capable de vous donner l’occasion d’élever votre profil.
  • Demander des présentations : une présentation physique est et sera toujours plus efficace qu’un e-mail à froid pour se faire connaître auprès de personnes intéressantes. Elle peut avoir lieu à l’issue de rencontres, de dîners ou même de simples soirées entre amis.
  • Entretenir son réseau professionnel : entre organisation et dévouement.

Nombreuses sont les personnes qui n’accordent pas trop d’importance à l’entretien de leurs réseaux. Pourtant, cela pourrait être le déclic vers une opportunité professionnelle tant recherchée. Pour y parvenir, il faut d’abord bien organiser sa liste de contacts en les répertoriant en fonction de leurs spécialités. Cela va vous aider à savoir quels sont les contacts que vous avez ainsi que ceux qui vous manquent pour pouvoir enfin connaître la façon dont vous devez utiliser votre réseau pour atteindre notre objectif. Il faut ensuite que nous aillez de bonnes pratiques relationnelles, favorisiez les échanges et sachiez être disponible.

Il faut aussi faire de sorte qu’il y ait une relation de complicité avec vos contacts. Cherchez à être entreprenant dans tout ce que vous faites et n’hésitez pas à les solliciter au besoin. Pour amener vos contacts à s’intéresser à vous, passionnez-vous pour ce qui les intéresse, en consacrant le principe du donné et du recevoir. Par exemple, le fait de partager une information susceptible d’intéresser vos contacts pourrait être une source de motivation qui souligne votre attachement pour leur sort. Gardez bien à l’esprit que toute aide fournie peut leur donner une image positive et fera qu’ils seront prêts à nous rendre la pareille.

Pour vos contacts purement professionnels (anciens collègues de stage, clients, etc.), il ne faut pas hésiter à les inviter à vous rencontrer physiquement. Cela vous permettra de maintenir une relation professionnelle et cordiale pour que le jour venu, vous puissiez leur demander un service.

Savoir s’organiser est également très utile pour consolider les liens avec vos proches. Pour s’assurer d’un suivi plus précis de vos contacts, il est nécessaire de créer des familles de contacts au sein de notre réseau relationnel (amis, clients, amis de nos amis…). L’objectif est d’organiser votre répertoire grâce à des filtres et des outils de traitement de données. Plusieurs applications et logiciels sont utiles pour organiser les contacts sous forme de groupes et cibler un numéro le plus rapidement possible.

Les erreurs à éviter dans l’élaboration d’un réseau relationnel

Afin d’entretenir votre réseau professionnel, il faudrait savoir comment s’y prendre et éviter de commettre certaines erreurs :

  • Ne pas commencer très tôt : beaucoup de gens ne disposent pas de réseau jusqu’à ce qu’ils recherchent un nouvel emploi, explorent un changement de carrière ou aient un besoin professionnel spécifique ;
  • Se positionner systématiquement en demandeur d’emploi : lorsque vous cherchez des conseils ou une approbation pour valider votre projet à travers votre réseau relationnel, il est souhaitable de ne pas remettre votre CV dans un premier entretien et de ne l’envoyer à votre contact que s’il vous le réclame ;
  • Ne pas être reconnaissant : trouver un travail ne marque pas la fin du périple. Même lorsque vous décrochez enfin le sésame tant attendu, garder des liens solides avec ceux qui ont bâti l’échelle pour vous hisser est hautement recommandé. Il faut penser à faire parvenir des lettres de remerciement, si l’un de vos contacts a été d’une grande aide dans l’obtention d’un emploi.

En définitive, le recours au pouvoir relationnel semble particulièrement répandu dans toutes les sociétés. Il repose essentiellement sur un principe tout aussi basique qui stipule que l’union fait la force. Il vous revient alors d’entretenir ces liens sur la durée à travers la disponibilité et la sollicitude. Ce qui vous apportera un véritable avantage concurrentiel et vous donnera les moyens de vous élever dans l’échelle sociale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici