Dans le monde professionnel, de plus en plus de travailleurs sont à la quête d’autonomie, raison pour laquelle ils préfèrent quitter le statut de salarié pour celui de freelancer. Parmi les divers régimes mis à la disposition de ces travailleurs pour leur permettre d’exercer en toute indépendance, celui du portage salarial est le plus plébiscité. La prédilection pour cette forme d’emploi repose sur les nombreux atouts qu’elle garantit aux personnes qui s’y intéressent. En voici les principaux.  

Une rémunération garantie

Selon le fonctionnement du portage salarial expliqué sur le site de l’emploi, il existe un contrat qui lie la société de portage et le salarié porté. D’après les clauses incluses dans ce document, l’entreprise de portage doit percevoir les honoraires des travaux réalisés par le salarié auprès de l’entreprise cliente puis les reverser à ce dernier sous forme de salaire.

Avec un tel mécanisme, le salarié porté est certain de recevoir sa rémunération. Ce salaire n’est pas entaché de retard comme il est fréquent de le constater avec les employés classiques, car même lorsque le client n’a pas encore payé les factures, le travailleur reçoit sa paye. Il s’agit d’un privilège dont une personne qui travaille de façon entièrement indépendante ne peut bénéficier.

Par ailleurs, à propos du portage salarial, il faut ajouter que la rémunération d’un salarié porté est garantie même lorsque la société de portage rencontre des difficultés financières.

Le bénéfice des avantages sociaux du salariat

Être travailleur indépendant et bénéficier de toute la protection sociale reconnue aux salariés classiques semble impossible. Pourtant, avec le portage salarial, cette limite peut être franchie. Cela provient du fait que le salarié porté a la possibilité de signer un contrat à durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI).

Ainsi, un travailleur indépendant qui fait recours à cette forme d’emploi bénéficie :

  • De l’assurance chômage ;
  • De congés payés ;
  • D’allocations familiales ;
  • D’une Aide de Retour à l’Emploi en cas de chômage ;
  • D’une assurance responsabilité civile professionnelle.

Le salarié porté a également accès à la retraite et doit dans ce cadre effectuer des cotisations.

Une indépendance maintenue

Bien que le portage salarial possède de nombreuses similitudes avec le salariat, le travailleur ne perd pas un brin de son autonomie. En effet, il n’existe pas de lien de subordination entre lui et la société de portage à laquelle il a fait confiance. Ainsi, le salarié porté est entièrement libre de décider de ses horaires de travail et des clients avec lesquels il va collaborer.

De même, le privilège lui revient de choisir son lieu de travail, les missions et le coût des prestations. Avec la possibilité dont il bénéficie dans ce dernier cas, il est rare que le travailleur se retrouve à la fin du mois avec un salaire qui ne le satisfait pas.

Travailler comme indépendant, c’est bien. Opter pour le portage salarial, c’est mieux, car en plus d’exercer vos activités en toute autonomie, vous bénéficiez d’une protection sociale et percevez un salaire. D’autres avantages comme l’accompagnement, l’accès à un réseau de professionnels et la dispense de formalités administratives rendent par ailleurs meilleur ce régime.