Le secteur environnemental est un secteur sensible et d’actualité qui regorge d’une multitude de débouchés du fait de son importance pour la survie des espèces. De ce fait, avec un diplôme de master en environnement, vous pourriez exercer plusieurs types d’activités qu’il est nécessaire de connaître.

Ainsi dans ce sens, découvrez à travers cette section quel type de travail vous avez la possibilité d’exercer après un master en environnement ?

Expert en environnement

Un Expert en environnement est une personne ayant une formation de cinq ans en environnement après son baccalauréat. Il a pour but :

  • d’intégrer l’écologie au service d’un espace à protéger ;
  • d’analyser l’impact de grands travaux d’aménagement sur un espace donné ;
  • d’œuvrer pour la protection de l’environnement sur un espace destiné au public.

Dans le domaine industriel, l’expert en environnement doit évaluer et alerter sur l’incidence d’un produit pour l’environnement et ceci sur tout le processus du cycle de vie du produit. Vu les enjeux importants auxquels un ingénieur en environnement est appelé à faire face, il est donc important pour tout aspirant à ce métier de suivre sa formation dans une grande école comme ESI par exemple.

Pour finir, sachez que la priorité d’un ingénieur en environnement est de contribuer à la protection de l’environnement à travers la mise en place d’une politique environnementale relative à l’hygiène, la sécurité et l’impact des actions humaines sur l’environnement. Il doit impérativement préserver la biodiversité.

Conseiller en environnement

Un conseiller en environnement sert d’interface entre l’administration, les industriels, les décideurs politiques et les citoyens. Son rôle est d’arriver à trouver un point d’accord sur les opinions divergentes de chacun de ces acteurs. Il doit sensibiliser chacun des acteurs sur la nécessité d’exercer ses activités dans le respect des mesures environnementales.

Il est à la fois conseiller, animateur et médiateur. Il travaille prioritairement dans des bureaux d’études spécialisées en environnement ou des structures administratives spécialisées. Néanmoins, il convient de notifier qu’il est dans la possibilité d’exercer également au niveau des collectivités locales ou des entreprises ou même des chambres de commerce et d’industrie. Il attire l’attention des structures sur l’impact environnemental des activités qu’elles mènent afin de les aider à trouver une solution.

Un conseiller en environnement doit pouvoir être rationnel, disponible, communicatif et disposer en plus d’un savoir et d’un savoir-faire pour mener à bien son travail.

Chargé hygiène et sécurité environnementale (HSE)

Le HSE a pour rôle de définir la politique de qualité et de sécurité de l’entreprise afin de prévenir les risques professionnels. Il doit pouvoir réduire ces risques professionnels qui vont des accidents au bruit en passant par la pollution et les maladies professionnelles.

Il doit également veiller à améliorer la qualité des services et produits de l’entreprise à travers les solutions proposées suite aux dysfonctionnements détectés dans les domaines qui relèvent de ses fonctions. Il doit savoir convaincre ces interlocuteurs sur l’importance de ces recommandations afin de les amener à accepter les changements en matière d’HSE de l’entreprise.