Le mémoire est une étape cruciale dans le cursus universitaire des étudiants. Considérée comme étant la dernière phase à surmonter pour obtenir votre diplôme, sa rédaction nécessite un excellent planning. Généralement, les établissements accordent un délai de 4 à 6 mois à l’étudiant pour écrire sa thèses en collaboration avec son directeur de mémoire ; un spécialiste dont le choix doit être judicieusement effectué pour l’atteinte des objectifs. Toutefois, le grand travail à abattre vous revient. Si vous ne saviez pas par où commencer, découvrez ici les étapes clés que vous devez suivre pour mener à bien la rédaction de votre mémoire.

Réfléchissez au sujet de votre mémoire et choisissez le directeur

Le choix du thème ou du sujet de votre mémoire est l’étape la plus importante. Optez pour un sujet qui vous intéresse ou vous captive si possible. En revanche, ne commettez pas l’erreur de vous concentrer sur un thème trop précis afin de ne pas avoir des difficultés pendant la rédaction.

En ce qui concerne le choix du directeur de votre mémoire, vous devez impérativement jeter votre dévolu sur un spécialiste dans votre domaine. Cela est très essentiel, car par son expérience, il dispose des capacités nécessaires pour vous apporter de nouvelles idées, des perspectives objectives et qualitatives. Si vous avez des soucis à choisir votre sujet, il vous sera également complexe de sélectionner votre tuteur. Car votre conseiller est censé être spécialisé dans ce que vous devez rédiger.

Il est vivement recommandé de choisir un tuteur avec lequel vous pouvez travailler convenablement ; un professionnel avec qui vous n’aurez pas peur de donner vos différents points de vue. Vous devez aussi agir le plus vite possible afin d’avoir le temps nécessaire pour partager vos objectifs et respecter les délais.

Établissez une feuille de route (programme)

Il est indispensable que vous établissiez un programme afin de gérer votre temps et respecter un calendrier réaliste. Pour y arriver, vous devrez concevoir un agenda qui prend en compte les diverses tâches essentielles à réaliser tout au long de la rédaction de votre mémoire. Au nombre de ces travaux importants que vous devrez considérer, on retrouve par exemple :

  •  La problématique et les objectifs de l’enquête effectuée ;
  •  Le cadre théorique ;
  •  La révision de la littérature ;
  •  Le choix de la démarche scientifique ;
  •  L’examen des données récoltées et l’interprétation de ses résultats ;
  •  Le développement du modèle et de la problématique ;
  •  Les conclusions et les implications que cela entraine ;
  •  La rédaction des contributions, limites et extensions du modèle.

Explorez les écrits qui ont été déjà faits par rapport à votre thème

Avant de finaliser votre sujet, il est indispensable que vous effectuiez des recherches sur les articles qui ont déjà été publiés sur votre thème. En effet, si vous choisissez un thème qui n’est pas assez documenté, alors à un moment important de votre rédaction vous rencontrerez des difficultés. Ces dernières peuvent même vous contraindre à arrêter vos recherches pour choisir un autre thème.
 
Par contre, si vous disposez des données nécessaires pour rédiger votre mémoire, vous devrez penser à ce que vous pouvez ajouter aux articles pour apporter un plus. En réalité, l’un des objectifs principaux de la thèse consiste à apporter une contribution, perfectionner ou refuter ce qui a été déjà écrit. Ou bien encore, souligner des idéologies nouvelles à des enquêtes réalisées par le passé.

Établissez une revue de littérature

Faites une liste de la majorité des recherches ou articles qui ont été rendus publics sur votre thème ou relatifs à votre sujet. L’objectif consiste à valoriser tout ce que vous pouvez tirer de ces articles : les idées à reprendre, un point de départ dans la rédaction et un plan adéquat.

La revue est capitale pour déterminer les thèmes de votre sujet et clarifier les bases qui vous permettront de bien conduire votre étude. Lors de la rédaction de votre thèse, n’affirmez jamais un fait dont vous n’avez pas les preuves.

Soyez prudent dans vos différentes recherches ; vous ne devez pas considérer tous les articles qui abordent votre thématique. Pour ne pas prendre des risques, utilisez Google Scholar qui inventorie les articles scientifiques fiables. Vous devrez également privilégier les sites officiels, gouvernementaux, qui détaillent les données quantitatives et qualitatives insoupçonnables dont vous pourrez tenir compte.

En plus, évitez au maximum le plagiat. Il existe de nombreux logiciels qui permettent aux dirigeants des établissements de repérer le niveau de plagiat dans les mémoires. La compréhension de l’importance du test anti-plagiat est primordiale afin que vous l’évitiez au maximum pendant votre rédaction. En réalité, le plagiat peut vous coûter vos années d’études. C’est pour cette raison qu’il est primordial de vous faire accompagner par des professionnels expérimentés en la matière. Une option qui vous permettra surtout de bénéficier d’un travail impeccable et parachevé par l’obtention d’une meilleure note à la fin de votre soutenance.

Commencez la rédaction

Le démarrage de la rédaction du mémoire est souvent considéré comme l’étape la plus difficile, car on ne sait par où commencer. Vous devez vite vous enlever cette idée de la tête ! Au lieu de vous laisser abattre par le nombre de pages à rédiger, commencez à répartir le travail en des étapes.

Pour ce faire, il est vivement recommandé de commencer à rédiger paragraphe par paragraphe. Vous verrez ensuite que vous arriverez facilement à écrire des pages sur des pages et chapitres après chapitres. Ainsi, vous constaterez que vous avez dépassé le nombre de pages exigé. L’essentiel est de trouver le courage pour vous lancer. La meilleure astuce consiste à ne pas vous préoccuper de l’ordre dans lequel vous devez écrire les chapitres. Car plus tard, vous aurez le temps pour harmoniser votre travail avec votre directeur de mémoire.

En outre, même si vous avez l’impression de vous perdre par moment, ne soyez pas inquiété ! En matière de rédaction de mémoire, le travail gaspillé n’existe pas ; les résolutions négatives sont souvent des résultats.

Enfin, en commençant votre rédaction par l’introduction et le premier chapitre, vous pourrez trouver de nouvelles problématiques, des idées ou d’autres interrogations pertinentes à examiner.

Les résultats de vos recherches

À fin de la rédaction des papiers académiques, de la collecte des données certifiées et d’autres investigations, vous pouvez obtenir les résultats de l’analyse de vos données. Cette partie doit montrer vos principaux résultats expérimentaux ainsi que toutes vos analyses statistiques, et prouver la pertinence ou non de vos résultats.

Vous devez obligatoirement mettre en relief la littérature sur laquelle vous vous êtes basé pour interpréter et justifier vos résultats.
Si vous n’avez pas la certitude d’inclure certains de vos résultats dans votre mémoire, alors procédez à une relecture des hypothèses et des questions de recherche de votre thème. Ensuite, décidez si ces résultats peuvent être pris en compte. Si leur pertinence est prouvée et que les données le montrent, alors vous devrez les inclure.

Il est parfois recommandé d’utiliser des tableaux et des figures pour afficher les résultats. Les chiffres et le texte doivent impérativement être complémentaires. Vous ne devez pas aussi répéter les mêmes informations dans votre mémoire. N’oubliez pas de citer chacun des tableaux et figures que vous avez inclus dans votre texte.

La conclusion

Dans la conclusion de votre mémoire, on doit pouvoir retrouver un résumé des points clés de votre travail de recherche et vos différentes recommandations. Cela vous permettra de prouver si vos résultats sont justifiés ou réfutés par vos recherches.

En outre, vous ne devrez pas oublier de mentionner dans cette partie essentielle de votre mémoire les limites de votre recherche. Cette section des limites fait partie des informations les plus longues qui doivent être mentionnées dans votre conclusion.

Vous devez aussi faire en sorte de vendre l’étude que vous avez effectuée tout le long de votre mémoire. Vous ne devez pas être trop négatif ou trop modeste en ce qui concerne vos réalisations. Pour y parvenir, il vous suffit de prouver l’importance de votre contribution en ressortant de manière précise ce qu’elle apporte de nouveau aux anciennes recherches.

Pour finir, écrivez une section sur la nécessité d’effectuer de nouvelles recherches dans le futur. À titre d’exemple, vous avez la possibilité de proposer un sujet qui pourrait être exposé à partir de votre travail.

La relecture et la correction du mémoire

Bien avant de remettre la version définitive de votre travail, vous devrez nécessairement la relire et effectuer les dernières modifications ; c’est la dernière étape de la rédaction de votre mémoire.

Vous ne devrez pas également vous précipiter pour relire votre mémoire en une seule journée. Faites une planification de la relecture et allez-y étape par étape ; vous ne pourrez pas être concentré en lisant 60 pages en 24 h. N’hésitez pas à demander à vos amis ou à vos anciens professeurs de relire votre mémoire. Comme souligné un peu plus haut, vous pouvez aussi confier la relecture de votre document aux professionnels via des sites spécialisés. Ils vous apporteront toujours d’autres points de vue pertinents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici